| | Radar

L’Europe contre-attaque sur la levée des brevets vaccinaux

Pixabay / Jeyaratnam Caniceus

Pour ou contre la levée des brevets sur les vaccins Covid-19? L’Union européenne s’empare du débat, relancé par la décision surprise des Etats-Unis de soutenir de cette proposition défendue par les BRICS (acronyme pour Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud). Bruxelles a présenté mercredi 19 mai l’esquisse d’un contre-projet destiné à l’OMC, rapporte Le Monde. Il vise à rendre obligatoire l’exportation des composants nécessaires à la fabrication des vaccins Covid-19, dans le cadre de partenariats avec les laboratoires producteurs. La levée complète des brevets n’est pas prévue, l’Europe misant sur le cadre actuel des licences obligatoires, qui permet de contourner la propriété intellectuelle sous certaines conditions d’urgence et qui ne requiert pas l’unanimité à l’OMC. Au Parlement européen, seule la gauche (minoritaire) soutient la proposition de Washington.

Pourquoi la proposition américaine ne fait pas l’unanimité. Si plusieurs pays européens se sont dits ouverts à la discussion sur la levée des licences, la décision de l’administration Biden a été globalement mal reçue de l’autre côté de l’Atlantique, où elle est souvent jugée démagogique. Plusieurs pays, dont l’Allemagne mais aussi le Royaume-Uni ou la Suisse, y sont fermement opposés. Les Etats-Unis ont réservé leurs capacités de production à leur propre usage, font valoir les contempteurs de Washington, tandis que les pays de l’UE ont pris soin de fournir des vaccins aux pays démunis. Les transferts de technologie et l’accès aux composants de production sont les vrais freins à la production de vaccins Covid-19 dans les pays à revenus intermédiaires, martèle quant à elle l’industrie pharmaceutique.

link

A lire dans Le Monde

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi