| | News

L’effort hors du commun de l’Etat de Genève pour les hôpitaux face au Covid-19

De gros moyens ont été engagés par l’Etat de Genève pour faire face au Covid-19: renforcement des capacités des HUG, mobilisation des cliniques privées, des cabinets médicaux et de l’institution genevoise de maintien à domicile. Des mesures qui ont un coût. Heidi.news a pu se procurer le détail de la facture qui risque bien de gonfler. Cela se chiffre à quelque 136 millions de francs supplémentaires pour le canton, dont près de 123 millions juste pour la première vague et 13,2 premiers millions concernent la mise en place du dispositif Covid-19 en vue de la 2e vague. Or il n’apparaît pas clairement si et quelles démarches sont entreprises pour vérifier que les crédits supplémentaires alloués soient investis conformément à ce qui a été convenu.

Pourquoi le soutien est exceptionnel. Nous le relations en avril déjà, le débat de savoir qui allait financer les surcoûts engendrés par le Covid-19 et le manque à gagner des hôpitaux dû à l’arrêt temporaire de leurs activités non-urgentes lors de la première vague faisait rage entre cantons, Confédération et assurances-maladie. La Confédération n’étant pas entrée en matière et la planification hospitalière étant du ressort des cantons, Genève, comme d’autres, a garanti le déficit potentiel sur les périodes de réquisitions des établissements, privés comme publics. Une dépense publique non négligeable pour les contribuables.

Cet article est réservé aux abonnés.

  • Accédez en illimité à nos actualités, reportages et enquêtes.
  • Partagez des articles réservés aux abonnés avec vos proches
  • Soutenez une rédaction indépendante.
  • Rejoignez plus de 5000 lectrices et lecteurs qui croient en notre projet.
  • Bénéficiez de 30 jours d’essai gratuit et sans engagement.
S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi