| | News

L'efficacité des tests rapides se confirme. De quoi les généraliser rapidement?

Un des trois tests rapides évalués par Unisanté. | Keystone / Peter Klaunzer

Unisanté (le Centre universitaire de médecine générale et santé publique de Lausanne) publie ce 20 octobre les résultats préliminaires de son étude RaDiCo permettant d’évaluer sur le terrain la fiabilité et la sensibilité des tests rapides. Les trois dispositifs testés (Roche, Abbott et AAZ) offrent une bonne sensibilité pour détecter les personnes infectées au Sars-CoV-2, et en particulier les plus contagieuses.

Pourquoi c’est intéressant. Les tests antigéniques permettent de savoir en un quart d’heure environ si l’on est positif ou non au coronavirus. Un déploiement rapide permettrait de compléter la stratégie de dépistage actuelle (PCR), afin de réaliser plus de tests et surtout d’obtenir les résultats plus vite. Les trois spécialistes contactés plaident pour une mise en place rapide. Mais comme tous les modèles n’offrent pas les mêmes performances, il est important de mener des analyses de terrain pour choisir les plus efficaces avant de les déployer dans l’ensemble du pays.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi