| | interview

La Chine souhaite baisser ses standards de qualité pour l’acupuncture

Anita Meyer, présidente de l’ASA.

Anita Meyer, présidente de l’ASA, Association des sociétés médicales suisses d’acupuncture et de médecine chinoise, a participé aux discussions avec la Chine organisées par le SECO.

Elle livre son point de vue sur la question de la prise en charge de la médecine traditionnelle chinoise (MTC) par l’assurance de base en Suisse. Heidi.news a mené une enquête, parue ce mercredi 25 septembre, sur ce sujet sensible.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi