| | News

L'application de traçage privée SocialPass critiquée pour son manque de transparence

Schéma de fonctionnement des applications SocialPass et SocialScan. | SwissHelios

SocialPass est la seule application de traçage pour les restaurateurs homologuée actuellement dans le canton de Vaud. Jusqu’à présent, cette application a seulement été évaluée par GastroVaud, la faîtière de la branche, sans que le canton n’intervienne, ce qui a suscité un certain nombre de questions relatives à la protection des données des utilisateurs. Suite aux requêtes de la Fédération romande des consommateurs et aux discussions internes dans le canton de Vaud, l’application SocialPass fera l’objet d’un audit externe.

Pourquoi ce n’est pas anodin. Les deux applications jumelées, SocialPass pour les clients et SocialScan pour les restaurateurs, se sont taillées la part du lion sur le «marché du traçage». En Suisse, plus de 250’000 personnes et quelque 3700 établissements, événements, entreprises et clubs ont opté pour cette solution numérique, selon les chiffres de SwissHelios, l’entreprise qui l’a conçue. Adoptée dans l’urgence dans le canton de Vaud pour parer à la fermeture des restaurants il y a quelques mois, SocialPass devra faire la preuve qu’elle ne possède aucune faille relative à la protection des données. Il était temps, soufflent certains experts.

De quoi on parle. Peu satisfaites des systèmes de traçage mis en place dans les bars et restaurants pendant l’été, les autorités vaudoises ont expressément demandé aux restaurateurs, cafetiers, et hôteliers d’opter pour le traçage numérique. Pour ce faire, le canton de Vaud a confié à GastroVaud le soin d’homologuer les systèmes de traçage dans les restaurants.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi