| | Radar

L’Agence européenne du médicament subit une cyber-attaque liée au vaccin de Pfizer

Le siège de l'agence européenen du médicament (EMA) à Amsterdam. | Keystone / EPA / Remko de Waal

L’agence européenne du médicament (EMA, European Medicines Agency) a fait l’objet d’une intrusion dans ses systèmes d’information, rendue publique mercredi 9 décembre 2020. La cyber-attaque concerne des documents liés à la demande d’homologation du vaccin à ARN messager de Pfizer-BioNTech. Ce candidat est lourdement pressenti pour devenir le premier vaccin homologué dans l’Union européenne, avec une décision annoncée avant le 29 décembre. Le Royaume-Uni puis le Canada ont déjà donné leur feu vert, et les Etats-Unis s’apprêtent à suivre. Le quotidien britannique The Independent, parmi beaucoup d’autres, s’en fait l’écho.

Pourquoi ce n’est pas étonnant. Le Royaume-Uni et les Etats-Unis ont déjà fait état de tentatives d’intrusion liées à des recherches vaccinales, en provenance (respectivement) de la Russie et de la Chine. Un rapport d’Interpol, publié en août, montre que la pandémie a été très favorable à ce genre d’événements. Le Royaume-Uni estime qu’un quart des incidents de cybersécurité identifiées sur son territoire depuis septembre 2019 a un lien avec Covid-19. On ignore à ce stade l’origine de la cyber-attaque à l’EMA, ainsi que les documents subtilisés. Une longue synthèse du dossier réglementaire de Pfizer a déjà été rendue publique par l’homologue américain de l’EMA, qui dresse le tableau d’un vaccin très efficace et bien toléré.

link

A lire sur le site de The Independent (EN)

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi