| | Analyse

L’acceptation des vaccins Covid-19 gagne peu à peu du terrain en Suisse

Face aux vaccins Covid-19, les sondages font apparaître trois groupes relativement stables: les enthousiastes, les indécis et les rétifs. Une nouvelle vague du sondage Corona Monitor de l’institut Sotomo, réalisé pour la SSR, laisse apparaître une lente mais incontestable évolution de l’opinion des Suisses sur le sujet, avec une diminution de la part de rétifs (de 28 à 20% en cinq mois) et une augmentation du nombre de personnes souhaitant se faire vacciner (de 18 à 44% sur la même période). Peu à peu, l’idée de se faire vacciner progresse dans les esprits.

Pourquoi c’est important. La vaccination a pour objectif premier de protéger les personnes contre une infection Covid-19 et ses conséquences sur la santé. Mais à l’échelle de la population, elle possède une autre vertu: plus le nombre de personnes immunisées sera important plus il sera aisé de garder l’épidémie sous contrôle, et donc d’assouplir les mesures qui pèsent sur la liberté de mouvement et l’activité économique. Et si l’hésitation vaccinale n’est pas encore un frein notable à la vaccination, l’approche de l’été devrait donner une meilleure idée de son ampleur réelle.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi