| | news

L'absence de remboursement des frais d'interprète entrave l'accès aux soins de santé pour les migrants

Image d'illustration | Jean-Christophe Bott / Keystone

Les frais d’interprétariat dans le domaine des soins de santé ne sont pas remboursés par la LAMal. Le mode de financement de ces prestations varie donc fortement selon l’institution et d’un canton à l’autre. L’Etat de Vaud est le seul à systématiquement rembourser l'interprète lorsque les patients relèvent de l’Etablissement vaudois d’accueil des migrants (EVAM).

Pourquoi on vous en parle. Mardi 15 octobre, l’OFSP a organisé une conférence sur l’équité dans le domaine des soins. Différents experts présents ont soulevé la problématique de l’accès aux soins de santé pour les requérants d’asiles et les étrangers. En effet, en plus des problèmes de compréhension et des coûts de la santé, la langue est une barrière non négligeable.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi