| | News

Les leçons de l’interdiction du chlorothalonil, premier pesticide à payer pour les traces de sa dégradation

Le chlorothalonil est un fongicide utilisé notamment dans la culture du blé. | Shutterstock

L’office fédéral de l’agriculture (OFAG) a annoncé dans un communiqué ce jeudi 12 décembre l’interdiction du chlorothalonil. Ce fongicide, largement utilisé en Suisse, est interdit à la vente immédiatement et son utilisation sera bannie dès le 1er janvier 2020. Ce pesticide est utilisé en Suisse depuis les années 1970. En 2017, 45 tonnes de cette substance ont été épandues dans le pays (contre 60 en 2013). Le chlorothalonil permet de lutter contre l’apparition de champignons dans de nombreuses cultures: blé, orge, pommes de terre, légumes et vigne, notamment.

Pourquoi c’est important. La substance est suspectée d’être cancérigène et les risques pour la santé liés à ses métabolites (produits de dégradation) ne peuvent pas être écartés. Cette interdiction, saluée par Adèle Thorens, critiquée par Syngenta et jugée sans conséquences majeures par l’Union suisse des paysans, concerne 39 produits, dont Heidi.news a obtenu la liste complète.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi