| | analyse

Gestion de l’épidémie: l’heure des comptes a sonné en France

Emmanuel Macron en conférence téléphonique le 30 avril 2020 dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire dans les territoires français d'Outre-Mer. | Keystone / EPA Pool / Yoan Valat

La vague est passée, l’inventaire commence. En France, les contre-pouvoirs judiciaires et législatifs viennent de lancer chacun leur enquête sur la gestion de la crise épidémique. Plusieurs dizaines de plaintes ont été déposées par des entourages de victimes ou des organisations professionnelles, et des enquêtes viennent d’être lancées. La réaction politique est également en train de s’organiser, avec le début, mardi 12 juin, des travaux d’une commission d’enquête parlementaire.

Pourquoi ça va secouer. L’épidémie de Covid-19 est venue percuter un pays déjà marqué par des tensions sociales importantes, dans la foulée de la crise des Gilets jaunes et d’une recomposition politique en cours. Plus rudement qu’en Suisse, l’Hexagone a vu émerger d’âpres polémiques sur des sujets comme l’hydroxychloroquine, l’intérêt des masques ou la protection des professionnels de santé, encore accentuées par le choix d’un confinement «dur».

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi