| | News

Géraldine Savary nouvelle présidente de l'Aide suisse contre le sida

Martin Klöti, président sortant, passe la main à Géraldine Savary à la tête de l'Aide suisse contre le sida, vendredi 19 juin, Berne | Aide suisse contre le sida

Géraldine Savary, ancienne conseillère aux Etats vaudoise et chroniqueuse pour Heidi.news, reprend la présidence de l’Aide suisse contre le sida. Elle succède au jeune retraité Martin Kötli. L’élection d’une nouvelle présidence au conseil d’administration de l’association marque le lancement d’une nouvelle stratégie.

Pourquoi on en parle. Le nombre de nouveaux cas de VIH en Suisse est en constante baisse. La problématique VIH/sida a presque disparu des débats publics. L’objectif de santé publique demeure tout de même l’éradication à terme de la maladie: il est donc nécessaire de développer une nouvelle stratégie pour atteindre ce but. Géraldine Savary:

«Il y a de nombreux défis à relever maintenant. Le fait que désormais les gens vivent avec le VIH donne l’illusion que le problème est réglé. Or c’est faux, tant en termes sanitaire que social. Il faut continuer à le dire. Je pense que la question du VIH doit se conjuguer avec la question des dangers liés à la sexualité. Qui sont les groupes-cibles menacés aujourd’hui par les maladies sexuellement transmissibles? La reconnaissance des minorités LGBTQI devrait en outre s’accompagner d’une intervention de notre part.»

Pour elle, la lutte contre les discriminations à l’égard des séropositifs est également importante:

«Cette discrimination est inacceptable. Elle se traduit dans de nombreux domaines de notre société, à savoir le logement, le travail, l’accès aux assurances, etc., qui font partie des droits fondamentaux. Le travail de prévention doit être durablement mené par l’Aide suisse contre le sida.»

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi