| | news

Fenaco, puissante et discrète coopérative agricole choisie par Berne pour vendre des masques

Migros, Coop et… Fenaco. Trois coopératives ont été désignées par la Confédération pour commercialiser les masques de protection acquis par la pharmacie de l’armée. Depuis lundi, leurs enseignes écoulent un stock de dix millions d’unités, sans marge, mais en s’assurant un afflux de clients. Si le choix des deux géants oranges paraît évident en raison de leur importance sur le marché suisse, le troisième élu peut surprendre. Moins connu, Fenaco compte aussi deux conseillers fédéraux parmi ses anciens vice-présidents: les UDC Guy Parmelin et Ueli Maurer. Ces liens politiques n’ont joué aucun rôle, certifie la Confédération.

Comment la Confédération a fait son choix. Le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS) explique que la décision ne résulte pas d’une procédure d’appel d’offres, «car cette livraison est limitée dans le temps et a pour but de mettre rapidement des masques à disposition de la population», indique son porte-parole Lorenz Frischknecht. Et de préciser que les distributeurs doivent vendre ces masques «au prix coûtant, sans réaliser de marge».

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi