| | Question

Faut-il se faire vacciner si on a déjà été malade du Covid-19?

Exceptionnellement, nous avons décidé de mettre cet article à disposition gratuitement, tant ces informations sont utiles pour comprendre l'épidémie. L'information a néanmoins un coût, n'hésitez pas à nous soutenir en vous abonnant.

Image d'illustration | Pixabay/Domaine public

Votre question. Une lectrice nous interroge: est-ce que cela a un intérêt de se faire vacciner si on a déjà eu le COVID? Quelle est la différence entre la protection obtenue avec le vaccin et la protection «naturelle»?

La réponse de Sarah Sermondadaz, journaliste sciences pour Heidi.news. Merci pour votre question, qui pointe les différences entre l’immunité acquise naturellement après Covid-19, et celle obtenue après avoir reçu les deux doses du vaccin. A ce stade, plusieurs incertitudes demeurent faute de disposer d’un recul important dans le temps, mais les données suggèrent que la vaccination est au moins aussi efficace que l’infection d’un point de vue immunitaire — tout en évitant le risque de développer une forme grave et potentiellement handicapante de la maladie à plus long terme.

L’immunité obtenue après vaccination. Elle est documentée par les essais cliniques réalisés pour attester de l’efficacité des vaccins, c’est-à-dire leur capacité à empêcher une infection symptomatique à Covid-19. Dans les essais menés par Pfizer et Moderna, plus de 90% des infections symptomatiques à Covid-19 ont été évitées par rapport au groupe placebo.

Pour atteindre ce niveau d’efficacité, les deux doses du vaccin doivent être espacées de 28 jours (au moins 21 jours pour le vaccin de Pfizer). Il faut ensuite attendre en moyenne 10 à 15 jours après l’administration de la seconde dose pour que l’immunité soit maximale. Ce qui signifie qu’il est théoriquement possible d’attraper Covid-19 juste après la vaccination!

Combien de temps l’immunité dure-t-elle? Le facteur limitant pour répondre à cette question, c’est le temps écoulé depuis les premiers essais, qui n’est encore de seulement quelques mois. Mais les premiers retours sont encourageants: dans le cas du vaccin de Moderna, l’immunité se maintiendrait au moins trois mois, selon une lettre adressée au New England Journal of Medicine. Quant à Pfizer/BioNTech, la protection durerait au moins 85 jours. On peut ainsi supposer que l’immunité vaccinale dure au moins quelques mois.

L’immunité naturelle après avoir guéri de Covid-19. Là-aussi, elle persiste au moins plusieurs mois chez la plupart des personnes. Des travaux publiés débuts 2021 suggèrent que celle-ci puisse durer au moins huit mois pour la majorité des ex-malades, et pourrait même s’étendre à plusieurs années. On a pu voir d’anciens malades contracter de nouveau Covid-19, mais il reste malaisé de distinguer les réinfections des réactivations du virus, faute de systématiquement avoir séquencé le génome viral d’une PCR initiale.

Quel type d’immunisation est le plus efficace? A ce stade, il est difficile de répondre avec certitude. En tout cas, l’immunité vaccinale a un point fort remarquable par rapport à l’immunité naturelle: elle est prévisible, et permet d’éviter de faire une forme grave de la maladie — ou un Covid long. De plus, la réponse immunitaire naturelle après la maladie est extrêmement variable d’un individu à l’autre. Le niveau d’anticorps produit peut varier d’un facteur 200, rappelait début janvier une publication dans Science. Le risque est que les personnes n’ayant eu qu’une forme légère de la maladie ne soient pas protégées d’une réinfection à plus long terme.

La plupart des pays — dont la Suisse et les Etats-Unis— ne contre-indiquent pas la vaccination après avoir contracté Covid-19, mais recommandent d’attendre au moins trois mois après le diagnostic et de s’assurer que la personne ne soit plus symptomatique avant la vaccination.

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi