Réservé aux abonnés

Faut-il évaluer les médecines complémentaires?

Pixabay / Agitatus

Un tiers des Suisses a recours aux médecines complémentaires chaque année — un engouement en progression, particulièrement présent côté romand. Entre traitements remboursés et «thérapies» en tous genres, cet été, Heidi.news explore un sujet qui crispe autant qu’il met en exergue les limites de la médecine conventionnelle. Episode 3.

L’évaluation de l’efficacité des pratiques non conventionnelles est l’objet de vives discussions. Est-elle vraiment nécessaire ou même souhaitable? Doit-elle être généralisée? Est-elle réellement possible? Faisons le point sur un sujet qui est loin d’être clos.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter