| | News

L'intelligence artificielle au secours du radiologue face au coronavirus

Capture d'écran du logiciel InverVision, l'une des nombreuses solutions qui cherchent à tirer parti de l'intelligence artificielle pour mieux prendre en charge les formes graves de Covid-19 | InferVision

Développer des algorithmes d’intelligence artificielle capables de tirer parti des larges quantités de données médicales (et en particulier les images médicales) pour mieux soigner les malades du Covid-19: et pourquoi pas? Le monde de la tech chinoise s’est rapidement engouffré dans la brèche, début 2020. C’est désormais au tour de l’Europe et des Etats-Unis de se lancer dans la course. Présentation des enjeux, à partir de l’exemple de la start-up belge Icometrix, première solution à disposer à la fois du marquage CE en Europe et de celui de la FDA outre-Atlantique.

Pourquoi c’est une tendance de fond. Cela fait plusieurs années que l’IA cherche à s’imposer dans le domaine médical, notamment à travers des outils d’aide au diagnostic. Par ses signes pulmonaires typiques, bien visibles au scanner thoracique, le Covid-19, dans ses formes modérées à sévères, fait figure de bon candidat pour les algorithmes d’apprentissage machine. Mais comme toujours avec ces technologies, il s’agit de rester conscient de leurs limites et de laisser la main aux radiologues et aux médecins pour la supervision.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi