| | news

Face à la pandémie, une commission du parlement propose une rallonge de 100 millions à l'aide humanitaire

Un dispensaire de la Croix-Rouge, au Niger. | Keystone / Anthony Anex

La Commission de politique extérieure du Conseil national (CPE-N) a adopté une motion demandant au Conseil fédéral d’augmenter l’aide humanitaire de 100 millions de francs en 2020 afin de lutter contre les effets de la pandémie de Covid-19. Deux tiers des élus se sont ralliés à ce texte, se voulant une réponse aux appels de fonds lancés notamment par l’ONU, le CICR et la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

Pourquoi c’est un signal. Alors que le président Donald Trump a suspendu les subventions américaines à l’OMS, les responsables des principales agences onusiennes ont publié lundi 20 avril une lettre destinée aux bailleurs de fonds internationaux dans laquelle ils demandent deux milliards de dollars pour financer un plan d’urgence humanitaire. A ce jour, seul un quart de la somme nécessaire a été réuni depuis cet appel lancé le 25 mars. Par ce geste, les parlementaires suisses font preuve de solidarité envers les pays les plus vulnérables tout en soutenant des institutions multilatérales dont la légitimité est remise en cause.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi