| | news

Examens à distance: «J’en ai eu trois la même journée, dont deux à une demie-heure d’intervalle»

Image d'illustration | Pixabay / StartupSockPhotos

Cet article est extrait de notre newsletter quotidienne «Le Point Coronavirus: Sortir de la crise».

«La pire session d’examens de ma vie.» Au téléphone, la voix de Loredana est teintée d’amertume. Si pour beaucoup les examens à distance se déroulent plutôt bien, pour cette étudiante de 22 ans, en deuxième année de Bachelor d’économie et management à l’UNIGE, la session relève du parcours du combattant: «Je partage ma chambre avec ma soeur et je n’ai pas de bureau chez moi. Pendant mes examens, je m‘installe dans la cuisine et demande à ma famille de sortir de l’appartement. Ne pas avoir accès à la bibliothèque pour réviser est aussi très compliqué.»

Etudiante à la Geneva School of Economics and Management (GSEM), l’étudiante a expérimenté TestWe, le logiciel très controversé de surveillance des examens. «C’est n’importe quoi. Le logiciel prend des photos aléatoirement pendant l’examen. J’ai fait tomber ma feuille par terre. J’avais peur de la ramasser et d’être hors champ quand la photo se déclenche.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi