| | News

Entre colère et résignation, les soignants français face à la deuxième vague de Covid-19

Une soignante lors de la manifestation pour revendiquer de meilleures conditions de travail à Paris, le 15 octobre. | Keystone / AP / Michel Euler

Les soignants suisses manifestent cette semaine et revendiquent de meilleures conditions de travail. En France, le monde médical est descendu dans la rue le 15 octobre pour les mêmes raisons. Des deux côtés de la frontière, le personnel médical est à bout au moment d’affronter la deuxième vague de Covid-19. Heidi.news a recueilli les témoignages sombres de soignants aux quatre coins de l’Hexagone. Au téléphone, les voix sont fatiguées, graves, parfois teintées de sanglots réfrénés ou de rires désabusés. Leurs témoignages sont révélateurs d’un très profond malaise.

Pourquoi on vous en parle. Médecins de ville, urgentistes, physiologistes, biologistes, ils comptent parmi ceux qui ont subi la première vague de Covid-19 de plein fouet. Depuis le déconfinement, ils ont dû gérer les patients dont les prises en charge avaient été reportées, les patients souffrant d’autres pathologies et aussi les nouveaux malades Covid-19. Ils ont aussi alerté, usant des réseaux sociaux, des interviews et des tribunes pour demander des mesures et éviter un scénario catastrophe qui est justement en train de se produire.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi