Réservé aux abonnés

En Afrique, l'impression 3D au service de la réadaptation

Impression 3D d'une prothèse | Handicap International / X Olleros

La télémédecine est en plein essor en Afrique, comme en témoigne un projet en Ouganda mené par l’ONG Handicap International (HI) dans le domaine de la télé-réadaptation. Grâce à des scanners 3D portables et à des imprimantes 3D, les personnes handicapées peuvent bénéficier de prothèses et d’orthèses, y compris lorsqu’ils vivent dans des zones reculées.

Pourquoi c’est crucial. Le contexte africain nécessite une approche adaptée aux contraintes locales en matière de technologie. L’accessibilité est un défi majeur dans la prise en charge médicale des personnes en situation de handicap en Afrique, parce que les centres de réadaptation sont en général situés dans des capitales ou des grandes villes. Les équipements traditionnels sont lourds, coûteux et imposants et nécessitent beaucoup d’électricité. Il n’est tout simplement pas possible de les déplacer auprès des personnes qui en ont besoin.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter