| | radar

En Afrique de l’Est, la coupe «Coronavirus»

KEYSTONE/AP/BRIAN INGANGA

De plus en plus de Kényanes optent pour une coiffure dans l’air du temps: des tresses colorées qui se dressent en couronne, afin de mimer celle qui donne son nom au coronavirus. Une excellente amorce de conversation pour sensibiliser aux dangers du virus et une alternative bon marché aux coupes habituelles, alors que les restrictions sanitaires obligent l’économie du pays à fonctionner au ralenti.

Pourquoi l’Afrique est concernée. Le Kenya compte seulement 700 cas confirmés de coronavirus mais le bilan réel est sans aucun doute bien plus important, masqué par les difficultés à mettre en œuvre un dépistage intensif. Le sort des quartiers pauvres préoccupe particulièrement les experts en santé publique. Pour David Hunter, professeur d’épidémiologie à Oxford, les pays de l’hémisphère sud n’échapperont pas à l’épidémie.

link

A lire dans The Guardian

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi