Réservé aux abonnés

Diabète: des chercheurs suisses démontrent l'effet de la lumière sur le métabolisme de l’insuline

D'après Cyril Hanquez

De nombreuses fonctions biologiques sont régulées par l’alternance jour-nuit. Des chercheurs de l’université de Genève ont démontré que la sensibilité à l’insuline de certains tissus et organes fluctue en fonction de l’exposition à la lumière.

Pourquoi c’est important. Plus de 450 millions de personnes sont diabétiques dans le monde et beaucoup ont recours à des injections d’insuline. Prendre en compte les cycles jour-nuit, et les spécificités d’exposition à la lumière des patients (jet-lag, travail en horaires décalés…) permettrait une meilleure prise en charge et une réduction des risques d’hypoglycémie induits par l’insuline.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter