| | news

Deux ingénieurs valaisans rêvent de réduire le coût des thérapies CAR-T

Ce prototype est conçu pour automatiser la surveillance des globules blancs modifiés en culture | Ceidos, DR

La startup valaisanne Ceidos se propose de faciliter la production d’immunothérapies cellulaires CAR-T contre le cancer. Fondée par deux ingénieurs biomédicaux, elle prévoit d’automatiser la surveillance des globules blancs du patient, après qu’ils ont été génétiquement modifiées et mis en culture en laboratoire. Grâce à leur machine, pratiquement conçue dans un garage, ils ambitionnent de réduire les coûts de ces thérapies de près d’un tiers.

Pourquoi c’est important. L’immunothérapie par cellules CAR-T est une des voies les plus prometteuses contre le cancer. Elle consiste à prélever des globules blancs du patient puis à les modifier génétiquement pour les diriger contre les cellules cancéreuses. Mais ces traitements sont très onéreux à produire, et leur prise en charge pourrait à terme déstabiliser les systèmes de santé. En Suisse, le remboursement des deux thérapies reconnues à ce jour, le Kymriah et le Yescarta, vient d’être acté par le Conseil fédéral, ainsi que nous le révélions récemment.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi