| | Radar

Des moustiques infectés donnent des résultats spectaculaires contre la dengue

Un moustique tigre, la principale espèce vectrice de la dengue. | Pixabay / 41330

C’est un résultat détonnant, qui a fait les honneurs du New England Journal of Medicine le 10 juin 2021. Une expérience de biocontrôle conduite par des chercheurs australiens et indonésiens dans la province de Yogyakarta, sur l’île de Java, a permis de diviser par quatre le nombre de nouveaux cas de dengue et par cinq les hospitalisations. Cette maladie virale humaine, responsable de fièvres parfois létales, est endémique dans plus de 100 pays tropicaux et continue de s’étendre à la faveur de la progression du moustique tigre, son principal vecteur. L’intervention à l’essai, qui repose sur l’utilisation de moustiques infectés, est si efficace qu’elle offre à terme l’espoir de contrôler – voire éradiquer – la maladie, rapporte la BBC.

Pourquoi c’est fascinant. Le principe consiste à employer un parasite du moustique, la bactérie Wolbachia, qui confère à l’insecte une résistance naturelle au virus de la dengue et le rend bien moins susceptible de transmettre la maladie à l’homme. Ce parasite possède aussi la capacité de se transmettre à la progéniture via les femelles et de rendre stériles les rapports entre un mâle infecté et une femelle non infectée – ce qui concourt à sa diffusion rapide une fois introduit dans une population de moustiques. L’intervention expérimentée en Indonésie repose sur cette dynamique: des œufs de moustique infectés par Wolbachia ont été disséminés dans la moitié des districts de la province, tandis que les autres étaient laissés tel quels. Ce qui a permis de comparer les zones avec et sans moustiques infectés, à la manière d’un essai contrôlé randomisé classique.

link

A lire sur le site de la BBC (EN)

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi