| | Radar

Des familles suisses portent plainte dans l’affaire de la Depakine

Pixabay / Hans Braxmeier

Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung révèlent que les parents de dix enfants suisses ont engagé une action en justice civile contre certains de leurs médecins et le groupe pharmaceutique Sanofi, dans l’affaire de la Depakine. L’assurance invalidité est aussi partie prenante de l’affaire. Les plaignants dénoncent un défaut d’information sur ce médicament anti-épileptique qui, prescrit chez la femme enceinte, peut produire d’importants retards de développement psychomoteur chez l’enfant.

Pourquoi on vous en parle. Les risques de la Depakine (valproate de sodium) chez la femme enceinte sont connus depuis longtemps mais n’ont été clarifiés qu’au milieu des années 2000. En France, le fabricant Sanofi, les autorités sanitaires et médicales sont accusés d’avoir minimisé ou sous-estimé les risques, en échouant à informer correctement les patientes. Avec seulement 39 cas rapportés à ce jour, la Suisse échappait jusqu’à présent à la polémique. Mais cette plainte collective pourrait bien lui donner plus d’ampleur, et les premières critiques à l’encontre de Swissmedic ont déjà commencé à se faire entendre.

link

À lire dans Le Matin Dimanche

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi