| | News

Des clitoris en 3D pour aider les femmes victimes de mutilation génitale à se reconstruire

Modélisations en trois dimensions de deux clitoris sans mutilation, faces postérieure (B et D) et antérieure (A et C). | Abdulcadir J, Dewaele R, Firmenich N, et al. In Vivo Imaging–Based 3-Dimensional Pelvic Prototype Models to Improve Education Regarding Sexual Anatomy and Physiology. J Sex Med 2020

Témoins de l’abondance des fausses croyances et de la méconnaissance globale liées à l’anatomie sexuelle féminine et masculine, des chercheurs et chercheuses de l’UNIGE et des HUG ont développé un kit de modèles 3D des structures anatomiques sexuelles. Destinés à l’enseignement de l’anatomie et de la physiologie sexuelles auprès des professionnels de santé et du grand public, ces nouveaux outils, probablement parmi les plus réalistes jamais conçus, permettront également de faciliter la communication entre les soignant-e-s et les patient-e-s en amont de procédures thérapeutiques ou chirurgicales.

Pourquoi on en parle. L’une des coordinatrices du projet, la Dre Jasmine Abdulcadir est responsable de la Consultation pour les femmes avec des mutilations génitales aux HUG. Elle raconte à Heidi.news comment des simples modèles de clitoris peuvent aider les femmes à se reconstruire après avoir subi une mutilation génitale féminine (MGF).

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi