| | News

Déjà un millier de signatures pour le référendum visant à interdire SwissCovid

Feuilles de récoltes de signatures pour le référendum visant à interdire l'application SwissCovid. | Keystone / Anthony Anex

Le comité de patronage du référendum visant à interdire l’application pour smartphone SwissCovid a présenté ses réflexions lors d’une conférence de presse ce 21 juillet à Berne. 55’000 signatures doivent être récoltées d’ici le 8 octobre pour que l’objet soit soumis au vote populaire.

Pourquoi c’est paradoxal. SwissCovid n’est pas obligatoire. Mais il existe un risque qu’elle le devienne, selon les référendaires. Cette éventualité et la manière dont l’application de la Confédération a été développée et déployée comportent, selon le comité, des risques pour la démocratie suisse, ainsi que pour les libertés individuelles. Pour les référendaires, il s’agit également d’alimenter le débat autour des mesures prises par les autorités pour lutter contre l’épidémie de coronavirus.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi