| | radar

De la fièvre jaune au Covid-19, quelques parallèles historiques

Personnes des classes aisées fuyant la fièvre jaune à la Nouvelle-Orléans. DR

Entre le début du 19e siècle et la guerre civile américaine, la fièvre jaune a tué plus de 150'000 personnes à la Nouvelle-Orléans. Tous les trois ans environ, une épidémie ravageait la ville entre juillet et novembre, au point que la société toute entière se structurait autour des va-et-vient de la maladie.

Pourquoi on en parle. A Stanford, l’historienne Kathryn Olivarius tire quelques parallèles avec la pandémie actuelle: disparités sociales et raciales, avantages conférés aux «acclimatés» munis d’une attestation, milieux économiques prompts à minimiser les crises pour la cause des affaires, ruptures des rapports de confiance entre le peuple et les élites… Selon la chercheuse, dont une tribune dans le New York Times a été résumée par nos partenaires de Bon Pour La Tête, «les pandémies et épidémies mettent à nu les inégalités existantes, elles montrent rapidement et dans la douleur qui appartient ou n’appartient pas à la société». Kathryn Olivarius a créé les termes d'immunoprivilège, et d'immunocapitalisme.

link

Pleasanton Weekly

Chaque jour, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi