| | news

Danser pour ne pas être mangée: le choix de la crevette nettoyeuse

Lysmata amboinensis (dite crevette barbier) se nourrit de peaux mortes et de parasites présents dans la bouche des poissons. | Bernard Dupont CC

Le Flux Santé se consacre aussi à la santé animale. Voici donc le deuxième sujet de Chloé Laubu, docteure en biologie du comportement animal.

La crevette nettoyeuse mène une vie risquée… Elle passe ses journées à nettoyer les bouches de poissons bien plus gros qu’elle, dont celles de ses propres prédateurs! Comment évite-t-elle de leur servir de casse-croûte? Elle leur fait une danse! Cette surprenante découverte a été publiée le 18 septembre dans la revue Biology Letters.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

La newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi