Réservé aux abonnés

Covid à Hong Kong: le naufrage d’une cité modèle

Patients Covid dans des lits d'hôpital attendent dans une zone d'attente temporaire devant le centre médical Caritas à Hong Kong, le 2 mars 2022. Le variant Omicron envahit Hong Kong entraînant des tests de masse, des mises en quarantaine, des achats de panique dans les supermarchés et une pénurie de lits d'hôpitaux. Même les morgues sont débordées, ce qui oblige les autorités à stocker les corps dans des conteneurs réfrigérés. | Keystone / AP / Kin Cheung

La 5e vague de Covid qui s’abat sur Hong Kong depuis début janvier est un véritable tsunami meurtrier en dépit de la moindre virulence du variant Omicron. Parce qu’elle touche les plus vulnérables et les moins protégés.

Pourquoi on en parle. Elle est aussi la vague de la «honte», d’une indécence crue dénoncée par ceux-là même qui hier encore soutenaient le gouvernement et sa stratégie «zéro covid» obsessionnelle. Car cette déferlante qui a débordé l’un des meilleurs systèmes de santé au monde était tout autant prévisible qu’évitable, et elle symbolise de façon tragique et mortifère le naufrage d’une métropole-monde condamnée au repli sur soi.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter