Réservé aux abonnés

Covid-19: Un logiciel de l’EPFL facilitera le partage des données entre différents pays

Hôpital de Sion, 1er avril 2020. | Keystone / Jean-Christophe Bott

MedCo se fonde sur neuf ans de recherche. Ce logiciel, développé dans le laboratoire pour la sécurité des données (LDS) de l’EPFL en collaboration avec le CHUV, offre la possibilité aux chercheurs d’effectuer des calculs sur des bases de données médicales décentralisées sans décrypter les données et sans les transférer, protégeant ainsi la vie privée des patients. Le logiciel vient d’être déployé dans les hôpitaux universitaires de Lausanne, de Genève et de Berne.

Pourquoi c’est intéressant. La possibilité d’exploiter des données provenant de différentes sources de façon sécurisée revêt un intérêt tout particulier dans le contexte de pandémie actuel. Les chercheurs ayant développé le système sont actuellement en discussion avec des hôpitaux aux Etats-Unis, en Corée du Sud, en Israël et en Italie, afin de monter un consortium international. L’outil permettra notamment de comparer les observations relatives à l’évolution de la maladie Covid-19 et à l’efficacité des traitements.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter