| | radar

Covid-19 serait susceptible de favoriser le diabète chez des personnes saines

Une goutte de sang permet de calculer la glycémie de la personne diabétique. | Pixabay / HansMartinPaul

Jusqu’à présent, on savait que les patients diabétiques étaient plus vulnérables au coronavirus. Dans une correspondance publiée le 12 juin par le New England Journal of Medicine, un collectif international de chercheurs explique que le SarsCoV-2 pourrait également avoir un effet diabétogène, c’est-à-dire aggraver ou provoquer le diabète. Si les mécanismes sous-jacents sont encore méconnus, les chercheurs estiment qu’en se liant aux récepteurs ACE2 de nos cellules, le coronavirus pourrait entraîner des altérations du mécanisme du glucose; les récepteurs ACE2 étant exprimés dans les principaux organes et tissus métaboliques comme les cellules bêta du pancréas, le tissu adipeux, l’intestin grêle et les reins.

Pourquoi il faut encore investiguer. Les chercheurs précisent ne connaître ni l’ampleur du phénomène, ni le phénotype de ce nouveau diabète. Ils ne savent pas non plus si la maladie persiste ou non après l’infection. Afin de faire la lumière sur ces questions, le collectif a créé le projet Covidiab: un registre mondial des patients atteints de diabète possiblement lié au Covid-19, c’est-à-dire présentant de l'hyperglycémie et un diagnostic confirmé de Covid-19, mais sans antécédents de diabète et avec une glycémie normale avant l’infection.

link

À lire sur le site du New England Journal of Medicine

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi