| | Analyse

Covid-19 n’est pas saisonnier d’après l’OMS: pourquoi c’est plus compliqué

Pixabay / Miroslava Chrienova

Saisonnier ou pas saisonnier, le virus? En conférence de presse le 28 juillet, la Dre Margaret Harris, porte-parole de l’OMS, s’est inscrite en faux contre l’idée que Covid-19 pourrait être une épidémie saisonnière. «La saison ne semble pas affecter la transmission du virus en ce moment», a affirmé la spécialiste, citant le contre-exemple des Etats-Unis, où c’est actuellement l’été. Ces déclarations ont fait l’objet d’une dépêche de Reuters, et ont largement été relayés dans la presse anglo-saxonne et francophone.

Pourquoi c’est plus compliqué. L’OMS joue son rôle de lanceur d’alerte en prévenant que l’été ne suffit pas à contrôler l’épidémie. À l’évidence, c’est vrai, et l’exemple des Etats-Unis suffit à le montrer. Mais c’est insuffisant pour écarter un effet des saisons sur la transmission du virus. Si on manque encore de recul pour quantifier cet effet, il semble malgré tout que la saison estivale joue un rôle de frein sur le potentiel de transmission du virus. En l’état, Covid-19 n’est donc pas une maladie saisonnière, mais il reste probable qu’elle soit sensible aux saisons.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi