| | News

Coronavirus: Ce que l'on sait (et ce que l'on ignore encore) de la perte de goût et d'odorat

Image d'illustration | Nelson de Witt/Flickr/Creative Commons

La perte du goût (agueusie) ou de l’odorat (anosmie) est désormais considérée comme un signe bénin mais possiblement évocateur, en fonction du tableau clinique d’ensemble, de Covid-19. Même si la littérature scientifique reste encore fragmentaire, le mystère s’éclaircit peu à peu sur ces symptômes, désormais pris en compte par les médecins.

Pourquoi on en parle. Au-delà de symptômes respiratoires des voies inférieures ou supérieures, la maladie peut se manifester par d’autres signes très divers, comme l’atteinte cutanée vasculaire des extrémités, des troubles cardiaques, et désormais une altération du goût et de l’odorat... En cause, l’omniprésence des récepteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (ACE2) dans divers organes humains, dont les cellules épithéliales du nez et de la langue, ce qui pourrait expliquer ces symptômes, bénins et le plus souvent réversibles.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi