| | news

Coronavirus: l'OMS confirme (enfin) qu'il s'agit d'une pandémie

Le directeur général de l’OMS, Tedros Ghebreyesus, a annoncé en conférence de presse ce mercredi 11 mars que la situation actuelle est qualifiable de pandémie. L’organisation se déclare profondément préoccupée par les niveaux alarmants de propagation et de gravité du coronavirus, ainsi que par le manque d’engagement de certains pays. Durant les deux dernières semaines, le nombre de cas en dehors de la Chine a été multiplié par 13 et le nombre de pays affectés a triplé.

Qu’est ce que ça change. En théorie: rien. La pandémie n’est pas un concept de nature juridique, n’entraîne pas de procédure formelle et ne change pas l'évaluation de l'OMS sur la menace que représente le virus, qui est déjà à son maximum. En pratique, cette qualification se veut un appel à l’action, une incitation à activer et renforcer les mécanismes d'intervention d'urgence. Mais l’organisation insiste aussi pour que les pays les plus touchés maintiennent leurs efforts d’endiguement de l’épidémie, à l’heure où 81 pays n'ont encore signalé aucun cas et 57 autres déclarés 10 cas ou moins.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi