| | news

Pourquoi il ne faut pas considérer les grands-parents comme une solution de garde

Image d'illustration. | Pixabay

Le Conseil fédéral a annoncé ce vendredi la fermeture de toutes les écoles du pays. De nombreuses familles se posent dès lors la question: malgré les mises en garde sur la vulnérabilité des plus de 65 ans, peut-on appeler les grands-parents en renfort? La réponse de Pro Senectute et de Christophe Büla, chef du service de gériatrie du CHUV est sans appel: non.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

La newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi