| | radar

Confrontée à un cluster dans un abattoir, l’Allemagne reconfine localement

Armin Laschet (CDU), Premier ministre de Rhénanie du Nord-Westphalie, en conférence de presse mardi 23 juin après la décision de reconfiner partiellement la région de Gütersloh. | Keystone / DPA / Federico Gambarini/

Un foyer de contamination dans un abattoir, plus de 1500 personnes contaminées et 21 patients Covid-19 hospitalisés. Il n’en a pas fallu plus à l’Allemagne pour décider de reconfiner partiellement la région de Gütersloh (360'000 habitants), en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, dans l’ouest du pays. Lundi 22 juin au soir, les autorités du Land ont annoncé une nouvelle fermeture des bars, cinéma, musées, assorties d’une distanciation physique stricte et de l’interdiction des activités de loisirs en intérieur. Ces mesures courront jusqu’au 30 juin, rapporte Le Monde.

Pourquoi c’est important. Les contaminations dans les abattoirs Tönnies de Gütersloh, les plus grands d’Europe (6700 employés), ont rappelé le risque d’émergence de vastes chaines de transmission, alors même que la circulation du virus est globalement faible. Ce premier «reconfinement», pour partiel qu’il soit, est une leçon pour tous les pays d’Europe: le rebond épidémique pourrait bien se produire dès cet été, en cas de levée trop rapide des mesures publiques et d’un relâchement au sein de la population. Une crainte que l’épidémiologiste Matthias Egger, responsable de la task force fédérale, n’a pas hésité à exprimer publiquement dans la presse alémanique ce dimanche.

link

A lire dans Le Monde

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi