| | news

Comment une simple goutte de sang pourrait sauver la vie de femmes enceintes

Keystone / Christian Beutler

La société bâloise Momm Diagnostics met au point un test pour diagnostiquer de façon précise et rapide la pré-éclampsie, une complication particulièrement redoutée de la grossesse qui peut entraîner des naissances prématurées, des défaillances d'organes, voire la mort de la mère et de l’enfant. L’idée de ce spin-off de l’Empa, le laboratoire fédéral de sciences des matériaux, consiste à analyser plusieurs biomarqueurs de la maladie à l’aide d’une goutte de sang et d’un biocapteur placé sur une bandelette de papier.

Pourquoi on en parle. Environ 5% des femmes enceintes souffrent de pré-éclampsie, ce qui en fait l’une des principales maladies au cours de la grossesse. Environ 500'000 enfants et 76'000 mères en meurent chaque année dans le monde. Son diagnostic est encore incertain et difficile à établir de manière précoce. Détecter la pré-éclampsie de manière sûre, précise et rapide permettrait à la fois une meilleure prise en charge et une réduction des coûts, en évitant les hospitalisations et les examens inutiles.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi