| | news

Comment une chaîne de transmission a été stoppée dans les cuisines de l'hôpital d'Yverdon

Le «Drive-in» Covid de l'hôpital d'Yverdon. Photo: (KEYSTONE/Laurent Gillieron)

Jeudi 11 juin, à l’hôpital d’Yverdon, un employé des cuisines a été testé positif au Covid-19. Que fait-on dans ce cas? Qui décide, et quoi? Nous avons posé ces question à Julien Ombelli, directeur médical des eHnv.

Dépistage. «Conformément à notre dispositif, cette personne s’est faite dépister à notre ‘walk-in’ Covid car elle présentait des symptômes. Depuis le début de la crise, nous avons été extrêmement soucieux que notre personnel ne soit pas infecté. Nous avons mis en place un dispositif tel que le laboratoire donne le résultat en 3 heures.»

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi