| | News

Comment les patients seront triés aux soins intensifs en cas de saturation des hôpitaux

En unité de soins intensifs à l'hôpital de Locarno, La Carita, mars 2020. | Keystone / Ti-Press/ Pablo Gianinazzi

L’Académie suisse des sciences médicales (ASSM) et la Société suisse de médecine intensive (SSMI) publient ce mercredi 4 novembre une mise à jour des directives médico-éthiques concernant le triage des patients en cas de pénurie des ressources en unités de soins intensifs suisses. Les critères d’admissions et de poursuites des traitements ne varient que très peu de ce qui avait été établi au printemps.

Ce qui change. L’influence de l’âge sur le tri des patients, très discutée au printemps, est pondérée avec plus de nuances grâce à une échelle de fragilité. Concrètement, cela signifie qu’une personne de 86 ans pourrait potentiellement bénéficier d’une place en soins intensifs en priorité face à une patiente de 66 ans en nettement moins bonne condition physique.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi