| | Interview

Comment le Sars-CoV-2 affecte le cerveau sans y entrer

Pixabay / Geralt

Depuis un an, Raphaël Bernard-Valnet, chercheur et médecin assistant au service de neurologie du CHUV, s’attèle à décrypter les mécanismes par lesquels le Sars-CoV-2 affecte notre système nerveux. Avec le Pr Du Pasquier, responsable du laboratoire de neuro-immunologie du CHUV, il a scruté le liquide céphalo-rachidien de patients Covid-19, épluché la littérature scientifique et récolté des milliers de données en laboratoire.

Pourquoi on en parle. Raphaël Bernard-Valnet va donner une conférence sur ce sujet dans le cadre de la semaine du cerveau ce mardi 16 mars à 18 heures. L’occasion d’échanger avec lui sur son année de recherche hors du commun.

Capture d’écran 2021-03-15 à 20.00.12.png
Raphaël Bernard-Valnet présentera une conférence intitulée "Le SARS-CoV-2 infecte-t-il le système nerveux?" mardi 16 mars. | CHUV

Heidi.news — Il y a une année, vous dressiez un état des lieux de l’impact du Covid-19 sur le système nerveux pour vos confrères de médecine interne au CHUV. Quel était le constat de base?

Raphaël Bernard-Valnet — Notre tableau de départ était très partiel. Il y a un an, nous sommes partis avec quelques informations issues des précédentes épidémies liées à des coronavirus. Nous arrivions avec le préconçu de dire «c’est possible qu’il y ait des infections du système nerveux central et des manifestations neurologiques liées à ces infections», car cela avait été démontré pour le Sras et le Mers.

Par ailleurs, nous avons eu assez rapidement, dès février 2020, des publications chinoises qui identifiaient des patients Covid-19 avec des présentations neurologiques très vastes allant de l’anosmie aux présentations neurologiques post-intubation avec des confusions et des faiblesses acquises aux soins intensifs. Rapidement, il y a aussi deux autres groupes de manifestations neurologiques qui ont émergé: les AVC associés ou non au Covid-19 – le sujet est encore largement débattu – et une catégorie de présentations inflammatoires:

  • encéphalites (inflammation aiguë du système nerveux central au niveau du cerveau, ndlr),

  • des inflammations de la moelle et

  • des inflammations des nerfs périphériques avec des syndromes de Guillain-Barré post-Covid,

sans que nous sachions si elles étaient liées à un rôle direct du virus. Le CHUV a participé à dresser ce constat de départ puisque nous avons été l’un des premiers centres au monde à rapporter deux cas d’encéphalites chez des patients Covid-19.

Sait-on, aujourd’hui, si les manifestations neurologiques observées sont dues à une infection du système nerveux central?

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi