| | Radar

Comment le monde entend adapter les vaccins aux variants

Pixabay / Frauke Riether

A peine arrivés, déjà obsolètes, les vaccins? L’arrivée des nouveaux variants plus contagieux de Sars-CoV-2 rebat les cartes et Le Monde s’attache à dessiner ce que l’avenir nous réserve, dans une longue analyse bien informée. Si la situation est très volatile, elle n’est pas si incertaine qu’il y paraît: les mutations susceptibles de permettre au coronavirus d’échapper aux vaccins sont encore en nombre réduit, de sorte qu’il paraît possible d’adapter les vaccins sans s’épuiser dans une course impossible. Les agences du médicament américaine et européenne sont en train de s’accorder pour accélérer le processus de validation pour de nouvelles formulations des vaccins existants, à l’instar de ce qui existe pour la grippe. Du côté des pays, on réfléchit à adapter les campagnes vaccinales, en proposant des troisièmes doses, en misant sur les vaccins adaptés ou en vaccinant de façon élargie pour endiguer la circulation du virus – et donc sa capacité à muter.

Pourquoi la course aux vaccins va bon train. Les vaccins à ARN messager, très simples à adapter à un nouvel antigène, sont une technologie privilégiée pour prendre en compte rapidement les nouveaux variants. Les fabricants, comme Pfizer et Moderna, préparent ainsi de nouvelles versions de leurs vaccins actuels tout en planchant sur l’intérêt d’une simple troisième dose, qui pourrait s’avérer suffisante à maintenir une immunité élevée. Du côté des vaccins à vecteur adénovirus (AstraZeneca, Johnson & Johnson, Gamaleya), la stratégie de la troisième dose semble moins prometteuse, en raison de l’immunité dirigée contre les vecteurs. Une autre inconnue concerne la capacité de nouvelles formulations vaccinales à susciter une réponse efficace contre de nouveaux antigènes – le système immunitaire tendant à rester focalisé sur la première exposition connue. D’autres industriels travaillent sur des vaccins plurivalents, capables de cibler plusieurs antigènes à la fois, tandis que resurgit le spectre d’un vieux rêve, longtemps poursuivi (sans succès) contre la grippe: celui d’un vaccin universel.

link

A lire dans Le Monde

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

Lire aussi