Réservé aux abonnés

Comment un ministre allemand s’est trouvé au cœur d’une tentative de putsch pour restaurer le IIe Reich

Karl Lauterbach, ministre allemand de la santé, le 11 novembre 2022 au Bundestag à Berlin. | Keystone / EPA/ Clemens Bilan

Ce 17 mai s'ouvre un procès hors norme à Coblence en Allemagne. Sur le banc des accusés, cinq membres présumés d'un groupe terroriste qui planifiaient un coup d'Etat et l'enlèvement du ministre de la santé, Karl Lauterbach. Plongée dans une histoire digne d'un mauvais polar.

C’est l’histoire folle d’un groupe de «Patriotes unis» (Vereinte Patrioten) allemands. Leur révolte à la réponse de l’Etat fédéral au Covid les a réunis sur Telegram. Ils y ont déversé leur colère face aux décisions prises durant la pandémie. Ils y ont aussi planifié un coup d’Etat, avec enlèvement du ministre de la santé, Karl Lauterbach, coupures d’électricité généralisées dans tout le pays et renversement du gouvernement à Berlin.

Quatre membres des Patriotes unis s’apprêtaient à passer à l’acte en avril 2022 lorsqu’ils ont été arrêtés et placés en détention provisoire. L’idéologue du groupe, une femme de 75 ans, a été incarcérée en octobre 2022.

Pourquoi on en parle. Les cinq protagonistes sont accusés par le ministère public fédéral – organe chargé de protéger la démocratie allemande en poursuivant les infractions terroristes – d’avoir «préparé une entreprise de haute trahison contre l’Etat fédéral». L’acte d’accusation du 16 janvier 2023 donne de nombreux détails sur les faits reprochés aux «cinq membres présumés de ce groupe terroriste», dont deux ont avoué les faits qui leur sont reprochés. Le procès qui s’ouvre ce 17 mai à Coblence (ville entre Bonn et Francfort) sera très suivi outre-Rhin, tant l’affaire subjugue.

Les accusés. Ils sont cinq, tous Allemands et convaincus que l’Etat fédéral actuel n’a aucune légitimité. Ils rêvent de Reich — pas celui de Hitler, mais celui du roi de Prusse puis Kaiser Guillaume Ier, qui a débuté en 1871. C’est dans l’intention de restaurer ce IIe Reich impérial qu’ils se sont unis pour faire tomber la République fédérale d’Allemagne.

Cet article est réservé aux abonnés.

Pour lire la suite de cet article et des milliers d'autres, abonnez-vous à partir de CHF 16.- par mois.

Le journalisme de qualité nécessite du temps, de l'investigation et des moyens. Heidi.news est sans publicité. L'avenir de votre média dépend de vous.

Je profite des 30 premiers jours gratuits

Les bonnes raisons de s’abonner à Heidi.news :

  • Un mois d’essai, sans engagement sur votre premier abonnement
  • La newsletter le Point du jour édition abonnés
  • Les archives en illimité
  • Des échanges avec nos journalistes