Réservé aux abonnés

Comment la science «made in Swiss» nous prépare à un nouvel hiver sous Covid

De gauche à droite: Isabella Eckerle, Volker Thiel et Marcel Salathé lors de la conférence de presse du 6 septembre à Berne. | Keystone / Peter Klaunzer

Mardi 6 septembre, le Fonds national suisse (FNS) a présenté son rapport intermédiaire concernant le programme national de recherche Covid-19 lancé en avril 2020. Les 28 projets de recherches ont occupé 200 chercheuses et chercheurs et «des résultats concrets ont pu être rapidement obtenus», s’est félicité Nicolas Rodondi, membre du Conseil national de la recherche du FNS, en conférence de presse à Berne. Ce coup d'œil dans le rétro est censé permettre de mieux préparer la Suisse à un nouvel hiver sous Covid.

Pourquoi maintenant? Pour Marcel Salathé, président du comité de direction du programme national de recherche Covid-19, «en informant la population sur l’avancée des programmes de recherche début septembre, on prépare l’automne et l’hiver à venir. Le Covid n’est plus au centre de l’attention maintenant, mais cela pourrait changer».

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter