| | News

Comment la Chine (et certains de ses voisins) ont «éradiqué» le coronavirus

Dans la ville côtière de Qingdao, 9 millions de personnes viennent d’être testées en cinq jours selon les autorités. Photo : Keystone

La vidéo était devenue virale en août: une méga soirée à Wuhan avec des centaines de fêtards massés, sans masque, autour d’une piscine. La ville chinoise épicentre de la pandémie vient de confirmer sa rapide convalescence en devenant une attraction touristique nationale. Pour la Golden week (une semaine de vacances début octobre), la mégalopole a accueilli plus de 18 millions de visiteurs. Sur la même période, quelques 637 millions de personnes ont voyagé à travers la Chine et injecté 466,6 milliards de yuan dans l’économie, selon le ministère de la Culture et du Tourisme. Trois semaines plus tard, aucun nouveau foyer majeur de contaminations au Covid-19 n’est à déplorer officiellement.

Pourquoi c’est important. Au-delà du fil narratif tissé par les autorités chinoises qui font de Wuhan une ville symbole (pour effacer leur responsabilité initiale), les chiffres qu’elles communiquent semblent indiquer que le pays est parvenu à éradiquer le virus, les nouveaux foyers ne sont que sporadiques et très rapidement jugulés.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi