Réservé aux abonnés

Chez les Amis de la Constitution, les raisons de l'explosion de colère qui menace l'association

Logo des Amis de la Constitution.

L'association des Amis de la Constitution va-t-elle survivre au départ de la majorité de ses dirigeants? Une démission en bloc qui fait suite à des «événements graves» au sein du comité et du conseil consultatif.

Le communiqué est tombé dimanche 13 novembre à 18h59: «Nombreuses démissions au sein du Comité des Amis de la Constitution». Derrière ce titre se cache la démission «en raison de divergences irréconciliables» de la majorité des membres du comité de l’association créée à l’été 2020. Une action groupée qui menace son existence. Les démissionnaires proposent une dissolution pure et simple.

Pourquoi on en est arrivé là. Ce n’est pas la première fois que l’association est en proie à des difficultés de gouvernance. Le 1er janvier, Werner Boxler quittait la co-présidence, et le 4 janvier, c’est l’ensemble du comité directeur qui claquait la porte. Avec la démission en bloc de sept membres dirigeants actuels (il en reste trois en place), les Amis de la Constitution se dirigent vers une fermeture ou une refonte en profondeur. Dans une note destinée à ses membres, que Heidi.news a pu consulter, les démissionnaires expliquent leur geste de colère.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter