| | Radar

Ce que révèle notre attitude en télétravail de notre cerveau

PETER SCHNEIDER/KEYSTONE

Alors que les appels à rendre obligatoire le télétravail en Suisse pour contenir la propagation du coronavirus se multiplient, la NZZ am Sonntag, en collaboration avec la Société suisse de psychologie du travail et des organisations, a adapté un modèle issu des neurosciences pour savoir quel type de personnalité s'en sort le mieux lorsqu'ils sont confinés à la maison pour travailler.

Ce qu’on peut retenir. Alors que les personnalités les plus analytiques et factuelles se réjouissent de pouvoir enfin zapper le smalltalk face à la machine à café, les personnes séquentielles ont quelque peu perdu leur repères, mais finissent par mettre en place de nouvelles routines.

link

NZZ am Sonntag (DE)

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Lire aussi