Réservé aux abonnés

Cancer et sexualité: quand la maladie s’invite sous la couette

Le cancer et ses traitements peuvent avoir différentes conséquences sur la sexualité. | Sculpture "Pauline Bonaparte en Vénus Victrix", gravée par Antonio Canova entre 1805 et 1808, à la galerie d'art Galleria Borghese à Rome. | AP Photo / Alessandra Tarantino

Lorsqu’il frappe, le cancer peut mettre à mal la sexualité. Un aspect de la maladie encore tabou.

Il y a eu le choc du diagnostic, puis la perte de ses cheveux longs et bouclés, et enfin, l’inévitable fatigue qui accompagne les séances de chimiothérapie. En juillet dernier, les médecins ont trouvé une tumeur dans le sein gauche de Stefania. Depuis, le cancer et ses traitements ont mis à l’épreuve son corps, mais aussi l’image qu’elle s’en fait et sa sexualité. Un aspect de la maladie encore très souvent tu. Difficile, pourtant, d’ignorer la maladie quand elle s’invite dans la vie intime.

Pourquoi on n’en parle pas. Parce que c’est encore tabou. Le cancer et ses traitements peuvent induire de nombreux effets secondaires susceptibles de mettre à mal la sexualité, chez l’homme comme chez la femme. Suite à un diagnostic, pourtant, cette thématique n’est pas systématiquement abordée lors de la prise en charge. Les ressources mises à disposition dépendent encore beaucoup de l’institution et des soignants.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter