| | news

«Une barrière très frustrante»: la surdité et la démence à l’épreuve du masque

Keystone / Gaetan Bally

Le port généralisé du masque suscite des problèmes de communication très saillants, par exemple, chez les personnes souffrant de démence ou encore les personnes sourdes ou malentendantes. Lorsqu’un carré de tissu vient masquer le visage, il devient très difficile de déceler les signaux de communication non verbale, et impossible de pratiquer la lecture labiale.

Pourquoi c’est alarmant. Privées de leur mode de communication habituel, des milliers de personnes en Suisse et dans les autres pays se retrouvent sujettes à un isolement renforcé. Bien que des stratégies d’appoint se développent, un solution plus pérenne, telle que la commercialisation de masques transparents, est vivement souhaitée.

Cet article est réservé aux abonnés.

Accédez à tous nos contenus, soutenez une rédaction indépendante.

S'abonner

Recevez chaque jour des actualités thématiques en vous inscrivant à nos newsletters gratuites.

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi