| | News

Bonnes nouvelles pour le nouveau vaccin contre la coqueluche

Pixabay / Victoria Borodinova

La coqueluche, cette maladie respiratoire parfois très grave chez le nourrisson, connaît une résurgence ces dernières décennies. Une équipe de recherche de l’institut Pasteur de Lille travaille à un nouveau vaccin, plus puissant, qui permettrait d’induire une immunité de longue durée et de mieux protéger la population contre de nouvelles infections. Baptisé BPZE1, ce vaccin sous forme de spray nasal vient de livrer ses premiers résultats chez l’homme, qui s’avèrent encourageants. On vous en dit plus.

Pourquoi on vous en parle. La coqueluche connaît une résurgence dans les pays développés, Suisse comprise, depuis les années 80-90. Cette hausse est due aux limites des vaccins actuels, de deuxième génération, qui ne protègent que partiellement contre l’infection et induisent surtout une immunité de durée limitée. Dans l’ensemble, le fardeau de la coqueluche dans le monde est estimé à environ 24 millions de cas par an et 160'000 décès chez les enfants de moins de cinq ans. Un vaccin plus efficace offre l’espoir de mieux contrôler la maladie.

Cet article est réservé aux abonnés.

S'abonner

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

Lire aussi