| | Radar

Un second médicament se profile contre le lupus

Pixabay / Arek Socha

Un médicament candidat vient de faire ses preuves dans la prise en charge du lupus systémique, via un essai clinique de phase 3 dont les résultats viennent d’être publiés dans le New England Journal of Medicine. La molécule testée, l’anifrolumab, a pour effet d’inactiver des récepteurs des cellules de l’organisme susceptibles de provoquer une réponse immunitaire innée. Près de la moitié (48%) des participants ont montré des signes d’amélioration générale, contre un tiers (32%) dans le groupe placebo.

Pourquoi on vous en parle. L’annonce est passée un peu inaperçue, mais elle est d’importance. L’aniforlumab pourrait être le second médicament en soixante ans contre cette maladie auto-immune aux symptômes variés (arthrose, éruptions cutanées, fatigue, nausées et vomissements), qu’on ne sait pas guérir et difficilement prendre en charge. Deux essais cliniques ont été menés sur cette molécule, dont un seulement s’avère concluant. Ce résultat mitigé, lié à la nature très protéiforme de la maladie, laisse une incertitude mais le laboratoire se dit confiant et déposera une demande de mise sur le marché au second semestre 2020.

link

À lire dans New Scientist

Sortir de la crise, la newsletter qui aborde les enjeux de la sortie de crise selon une thématique différente

Lire aussi